Les personnes qui n’ont pas assez de moyens financiers pour s’offrir un scooter neuf se tournent généralement vers le marché de l’occasion. De cette façon, elles peuvent acquérir un véhicule séduisant à deux roues avec un petit budget. Pour toutefois tirer parti de cette opération, il faut bien choisir son modèle de scooter d’occasion. Comment s’y prendre ? 

Définir ses besoins et fixer le budget pour le scooter d’occasion 

Avant d’acheter un scooter d’occasion, il faut d’abord bien le choisir. Pour réussir cette sélection, commencez par définir vos besoins. Vous devez en effet connaître les différentes raisons qui vous poussent à passer à l’acte. Dès que ces motivations sont listées, vous pouvez, en fonction de ses attentes, définir la puissance du scooter qui vous convient. 

A voir aussi : Éléments à garder à l’esprit pour savoir si une voiture est fiable

Cette étape franchie, il faut à présent fixer une fourchette de prix réaliste pour l’acquisition de votre engin. Dans ce cadre, vous pouvez vous rendre sur https://univers-du-scooter.com/scooters-occasions/ pour avoir une idée précise des coûts de vente des scooters de seconde main. À ces prix, il faut aussi ajouter ceux de l’entretien et des éventuelles réparations. 

Vérifier les papiers, faire une inspection visuelle et essayer la moto 

Si vous avez trouvé le modèle de scooter d’occasion dont vous avez besoin, vous pouvez passer à son achat. Pour conclure cette affaire, il faut négocier le prix et par la suite vérifier les papiers du véhicule à deux roues. Ici, il faut s’assurer que le vendeur possède la carte grise et tous les autres documents à jour du scooter. 

A découvrir également : Conduite de voiture : les bons gestes à adopter pour éviter un accident

Une fois que vous avez terminé, vous pouvez passer à l’inspection générale de l’engin. Il s’agira de tester les freins, les feux, les clignotants, les sièges, etc. Il est également important d’avoir et de regarder l’historique d’entretien du scooter, etc. La carrosserie doit bien évidemment être inspectée. 

L’étape suivante sera celle de l’essai de la moto. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous recommandons de toujours traiter avec un vendeur de scooters d’occasion qui se trouve à proximité de votre domicile. C’est l’essai routier qui vous permettra en effet de déceler les potentielles défaillances que vous avez manquées lors de l’inspection visuelle. 

Conclure l’achat du scooter d’occasion avec le vendeur

Si vous jugez que ce scooter d’occasion est en bon état, il faut alors l’acheter. Vous devez signer un acte de vente avec l’ancien propriétaire de la moto. Ce bout de papier prouve que cet engin vous appartient désormais. Toujours être accompagné de témoins pour plus de sécurité et éviter de transporter de l’argent sur vous. 

Les règlements bancaires ou l’usage des moyens de paiement rapides comme PayPal sont à privilégier. Dès que l’accord est signé, il faut procéder au changement du nom sur la carte crise et procéder à la révision générale du scooter d’occasion. Ainsi, vous pourrez très tôt jouir de votre investissement.