En juin 2023, près de 18 720 véhicules d’occasion ont été achetés en LOA (location avec option d’achat) et en LLD (location longue durée). Ce chiffre prouve que cette prestation est nette progression par rapport aux années antérieures. Quelle est la formule la plus onéreuse entre la LOA et la LLD ? Que faut-il choisir ?  

La location longue durée : atouts et faiblesses 

S’offrir un véhicule en LLD présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients à découvrir ici. 

A découvrir également : Quels artisans pour construire une maison ?

Les bienfondés de la LLD 

Tout conducteur qui opte pour une location longue durée ne s’acquittera que des loyers prévus dans le contrat. Cette formule permet également de maîtriser son budget auto, surtout si le souscripteur choisit une formule complète. 

La durée du contrat varie entre un an et six ans. Cela permet au loueur de changer assez régulièrement de voiture pour s’adapter aux progrès technologiques qui se font dans le domaine de l’automobile. La LLD est idéale pour les entreprises, puisqu’elle est facile à mettre en place. 

Lire également : Reprogrammation moteur Paris : optimisation du moteur de votre véhicule

Les inconvénients de la LLD 

Entre les avantages de la LOA et de la LLD, il faut connaître les limites de la location longue durée. Cette formule de leasing empêche le loueur à acheter un véhicule durant toute la durée du contrat. Avec cette offre, il est aussi possible de verser des frais à la restitution de l’automobile. 

Pour ne pas être désabusé, il faut bien lire le contrat de location avant de le signer. De même, tout loueur qui souhaite mettre fin à son accord après la période de rétraction peut payer des frais de résiliation. Ils sont généralement très élevés.

La location avec option d’achat : avantages et inconvénients

Tout comme la LLD, la LOA possède aussi des atouts et des limites ; ils sont exposés ici. 

Les avantages de la LOA 

Pour louer un véhicule en LOA, le demandeur n’a pas besoin d’un apport initial pour s’offrir une voiture d’occasion ou neuve. Les prix des loyers prennent en compte la dépréciation de l’automobile ; ces derniers sont alors très attractifs. 

La durée du contrat est comprise entre 730 jours et 1 825 jours. Ici, il est possible de définir les conditions d’achat du véhicule et surtout la capacité d’ajouter des options au contrat. Un exemple est l’entretien de la voiture. 

Les limites de la location avec option d’achat

Avec la LOA, un kilométrage maximal est habituellement défini dès la signature du contrat. Si le conducteur va au-delà de cette valeur, il paiera chaque km parcouru en plus. Dans cette situation, le coût de chaque cm de plus fait est souvent très élevé. 

Avec la LOA, l’automobile doit être rendue dans un parfait état au risque de payer des frais pour la remettre sur pied. Nous tenons à souligner qu’avec cette formule de leasing, le conducteur n’est pas propriétaire du véhicule. 

LLD et LOA : quelle est la formule de leasing la plus onéreuse ? 

Les spécialistes de l’automobile sont unanimes à ce sujet : la location avec option d’achat est plus coûteuse que la location longue durée. C’est un fait irréprochable, car les loyers mensuels d’une LOA comprennent des frais d’entretien, de réparation et d’achat.

Pour cependant choisir entre ces deux formules de leasing, le conducteur doit mûrir sa réflexion. Il doit connaître ses véritables besoins et faire une analyse objective de son budget pour miser sur l’offre qui répond à ses attentes.