L’obtention d’un enregistrement officiel est essentielle avant de pouvoir légalement faire un tour avec votre tout nouveau véhicule. Cependant, dans certaines circonstances particulières, comme l’achat d’un trajet dans un autre pays ou d’une voiture neuve sans encore de plaque définitive, vous devrez peut-être demander un certificat d’immatriculation provisoire, également connu sous le nom d’« immatriculation WW ». 

Comprendre le certificat provisoire d’immatriculation en WW

Le CPI de WW accorde un laissez-passer temporaire pour voyager avec un véhicule pour une durée limitée avant l’inscription permanente. Normalement, sa validité dure quatre mois. L’acronyme « WW » symbolise « en suspens » et représente le statut transitoire du document. Il est fréquemment utilisé lors de l’attente des dernières balises d’enregistrement. Ce cas se présente lors de l’achat d’une nouvelle voiture ou lors de son importation. Vous pouvez faire votre demande de CPI en WW en ligne, cliquez ici.

A voir aussi : Comment faire des baies vitrées sans laisser de traces ?

 Les documents nécessaires     

Selon les zones, il peut y avoir quelques variations, mais il est essentiel de rassembler certains documents avant de lancer le processus CPI dans WW. Voici une liste générale de ce qu’il faut obtenir :

  • La demande d’attestation d’immatriculation consiste à remplir le formulaire n°13750 dit Cerfa. Afin de procéder à la demande, il est nécessaire de s’assurer que le formulaire est correctement rempli et signé.
  • Une facture ou un bon de commande est requis pour vérifier l’acquisition de la voiture.
  • Un passeport ou une carte d’identité valide tel que preuve d’identité.
  • La vérification de l’adresse peut être validée par la présentation soit d’une facture d’électricité, soit d’une facture de téléphone ou de tout autre document d’authentification.
  • Le numéro de série du véhicule doit être clairement indiqué sur la preuve d’assurance.
  • Le certificat de conformité est également requis pour les véhicules importés, un document du constructeur qui certifie que le véhicule répond aux normes européennes.

La procédure de demande

Effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de votre attestation provisoire nécessite de présenter tous les documents nécessaires soit à votre préfecture d’origine, soit à une sous-préfecture compétente. Néanmoins, de nombreuses préfectures autorisent une option alternative où cela peut être fait par voie électronique sur le site officiel de l’agence nationale des titres sécurisés. À l’issue de l’examen des documents, l’attestation provisoire pourra soit vous être délivrée immédiatement, soit être envoyée par courrier.

A lire également : Quel poids pour une femme de 60 ans ?

L’enregistrement définitif est requis pour voyager légalement en WW, et le CPI n’est qu’une solution éphémère. Pour éviter des complications ultérieures, il est impératif d’engager immédiatement le processus d’obtention de la plaque d’immatriculation définitive.

Facilitant la procédure d’immatriculation définitive, l’attestation provisoire d’immatriculation peut être une solution efficace dans votre attente. Mais il est crucial d’avoir les documents nécessaires et de suivre la bonne procédure. Ne sous-estimez pas l’importance de ce certificat temporaire, car il s’agit d’une étape cruciale pour la mise en circulation d’un nouveau véhicule.